Actualités

PREAC Photographie : Photoreportage et photojournalisme: quelles prestations humaines, sociales et artistiques ?

PREAC

Dans le cadre de la formation PREAC (Pôle Ressource en Education artistique et Culturelle) Photographie, le musée Nicéphore Niépce organise 3 jours sur le thème "Photoreportage et photojournalisme: quelles prestations humaines, sociales et artistiques ?" les 15, 16 et 17 mars à Nicéphore Cité.

Il existe aujourd’hui des débats et commentaires inhérents au système médiatique autour des notions d’information, de communication, les notions de médias, de mass médias. Ces questionnements émanant tant des lecteurs et spectateurs que des hommes de presse, paraissent devenir prépondérants. Ceux-là mêmes qui sont censés « traiter » et même « faire » l’information sur fond d’événements et d’informations ciblés en fonction de publics particuliers, semblent rattrapés par ces problématiques. L’actualité effective tenterait-elle de
reprendre « ses droits » ? Le contexte de crise mondiale et existentielle, dans des dimensions politiques, économiques et financière est constamment énoncé. L’état de ces dimensions n’est-il pas à envisager comme une conséquence plutôt qu’une cause ?
Dans ces enjeux, la réalisation, la place et l’usage de l’image photographique sont rarement considérés, à l’exception de quelques images érigées en « icônes », tant dans leur production que dans leur utilisation. En s’efforçant d’appréhender la réalité des prestations du photojournalisme et du photoreportage, c’est là l’opportunité d’apporter un éclairage, certes restreint sur la situation, mais pouvant s’avérer partiellement révélateur. Cela reste donc à tenter. C’est une aventure, qui aura ses limites, non une quête de vérité.
Ce contexte étant posé, nous souhaitons considérer le photoreportage et le photojournalisme dans un caractère concret. Le terme prestation recouvre à la fois des notions de réalisation d’une mission, de respect d’une autorité ou d’un commanditaire, de rétribution financière. Nous nous proposons d’aborder le photoreportage et le photojournalisme à travers ces aspects et d’évaluer s’ils ne relèvent que de ceux-là.
Quel est le processus d’un photoreportage ? Qui en choisit le sujet et pour quoi ? Comment s’organise la chaîne de production de photographies dans la presse et quelles relations s’opèrent entre les différents acteurs (photographe, agence, éditeur …) ? Comment les conditions influent-elles sur la réalisation d’un reportage photographique et quels sont ces paramètres ?Les trois jours s’articulent entre découverte des collections du musée Nicéphore Niépce, rencontres avec des professionnels de l’image photographique et des médias, pratique photographique et analyse de ces enjeux.
Cette formation gratuite s’adresse à des professionnels de l’éducation (inspecteurs, chefs d’établisseement, DAAC, professeurs d’ESPE, enseignants formateurs, référents culture des lycées,enseignants..), de l’éducation populaire (éducateurs, animateurs...) de l’art et de la culture (responsables de structures culturelles, responsables de services éducatifs, médiateurs culturels, artistes, photographes, galeristes...), étudiants en école d’art, de photographie ou de journalisme.

Au programme :

Mercredi 15 mars

Pour poser quelques repères
Matinée à Nicéphore Cité // Après-midi au musée Nicéphore Niépce

9h-9h45 : accueil des participants et ouverture

9h45-11h00 : déclinaison partielle et entrée en matière : photoreportages et photojournalismes dans les collections du musée Nicéphore Niépce.
Caroline Lossent, responsable du service des publics du musée Nicéphore Niépce.

11h15-12h30 : photojournalisme, photoreportage, évocation, contextualisation, mise en perspective.
Jean-Claude Caulat, consultant formateur, il a également exercé comme correspondant de presse local et photoreporter.

14h00 : en alternance, en 3 groupes séparés :
* Visite des expositions « Henri Dauman, The Manhattan Darkroom » et « Stephen Shames, rétrospective ».
* Consultation d’originaux sur une thématique.
* Consultation d’originaux sur une autre thématique.
Caroline Lossent, Alexis Azar et Laurent Vallon, médiateurs culturels, musée Nicéphore Niépce

17h30 : fin des interventions

En option à Nicéphore Cité
19h : projection du film « Un baptême du feu » de Jérôme Clément-Wilz
Une production Andana Films – France – 2015 - 62 mn
Une nouvelle génération de photographes freelance se lance à ses frais pour couvrir les conflits, dans l’espoir de vendre un cliché à la presse ou aux sites web, en profitant de l’expansion des vols low-cost. Elle perd vite son insouciance juvénile au contact de la réalité. Par exemple, Corentin Fohlen, un jeune photoreporter parti couvrir les Printemps arabes. À la mort d’un collègue en Syrie, son goût de l’aventure se mue en une réflexion plus profonde sur le sens de son métier et de l’existence.

Ouvert à tous. Entrée gratuite. Places limitées.
Réservation et renseignements : servicedespublics.niepce@chalonsursaone.fr / 03 85 48 41 98

Jeudi 16 mars

Approche actuelle et pratique
Journée à Nicéphore cité

9h : ligne éditoriale et place accordée à la photographie dans quelques journaux français.
Vincent Ejarque, premier secrétaire de rédaction « Les Echos ». Il a été chef d’édition à « L’Opinion ».

10h15 : l’agence Magnum : les auteurs et leurs rôles, fonctionnement de l’agence, économie et liens avec les médias.
Christophe Calais, responsable de l’éditorial à l’agence Magnum.

11h30-12h30 : la pratique de photographes publiant dans la presse. Parcours, production, problématiques, questionnements.
Eric Bouvet, photojournaliste indépendant, il a commencé à l’agence Gamma et réalisé de nombreuses commandes pour la presse française. Il couvre des sujets d’actualité, des conflits.
Guillaume Herbaut, photojournaliste indépendant. Il a été cofondateur du collectif L’Oeil public en 1995, avant de rejoindre Institute en 2011. Parallèlement à des commandes pour la presse, son travail documentaire le conduit dans des lieux chargés d’histoire où il interroge les symboles et la mémoire, en Ukraine notamment.

14h 30 : atelier : la pratique du reportage photographique. Comment rendre compte, mettre en évidence la réalité, et la partager par l’image photographique ?
Dans ce temps, il s’agit avant tout de découvrir un univers professionnel et les questionnements liés à une pratique. L’intérêt de cette démarche se situe bien plus dans l’expérience vécue et dans son analyse collective, que dans les productions réalisées sur un temps relativement court.
Eric Bouvet et Guillaume Herbaut.

Merci de vous munir d’un appareil photographique (smartphone, compact ou réflex) et de son câble usb.

17h30 : fin des interventions

En option au musée Nicéphore Niépce
18h45 : rencontre avec Corentin Fohlen

Une proposition de la Société des amis du musée Nicéphore Niépce Photographe indépendant depuis 2004 dont le travail est diffusé par l’agence Divergence. Il réalise également des commandes pour de nombreux titres nationaux et internationaux. Cette soirée organisée dans la continuité de la projection d’ « Un baptême du feu » de Jérôme Clément-Wilz propose une découverte plus approfondie du travail du photographe et un retour sur les éléments évoqués dans le film.

Ouvert à tous. Entrée gratuite. Places limitées.
Réservation et renseignements : servicedespublics.niepce@chalonsursaone.fr / 03 85 48 41 98

Vendredi 17 mars

Approche actuelle et pratique
Journée à Nicéphore Cité

9h : suite des ateliers

11h30-12h30 : compte-rendu et partage d’expériences par les stagiaires

14h : synthèse collective et analyse animée par Jean-Claude Caulat
Envisager à partir de l’évocation, de l’explicitation, de la considération des prestations humaines, sociales et artistiques du photoreportage et du photojournalisme, ainsi que du retour sur expériences, en prolongement, l’évidence d’une contribution pédagogique, éducative, et formative. Identifier, comprendre, prendre de la distance, analyser et élaborer des outils ou pistes pédagogiques. Une ressource en ligne pourra reprendre des éléments de ces journées. Elle sera élaborée dans la poursuite de la formation.

17h-17h15 : clôture

Places limitées // Réservation indispensable
03 85 48 41 98
Préinscription en ligne jusqu’au 17 février 2017 à cette adresse : https://drive.google.com/open?id=1jduAc-1oDEX5oANa1grK2Xa9Il05ixasYGxe9C1VslA
servicedespublics.niepce@chalonsursaone.fr