Le FabLab de Nicéphore Cité s'engage contre la propagation du coronavirus

French Tech
Le FabLab de Nicéphore Cité s'engage contre la propagation du coronavirus

Nicéphore Cité participe à la lutte contre la propagation du coronavirus avec son FabLab, le Nicéphore Labs et ses équipements :

  • Projet de cache poignée :

L’association d’aide à domicile "Les papillons blancs" de Chalon a fait appel à MK3D, société d’études et de fabrication de pièces imprimées en 3D, pour fournir 24 paires de caches poignées permettant d’actionner la poignée avec l’avant-bras ou le coude sans utiliser de la main, ce qui diminue le risque de transmission du virus.
Le Nicephore Labs, avec ses imprimantes 3D, a participé à ce projet, afin de répondre au plus vite à cette demande urgente au sein du milieu médical (cabinets médicaux, hôpitaux, cliniques, EHPAD, …).

Renseignements :
Vincent Lapierre : vincent.lapierre@mk3d.fr

  • Projet de visière de protection :

La société "Nord Sud Caravaning" a fait appel au Nicephore Labs car elle cherchait des moyens de fabrication pour des visières de protection. Ils ont pris l’initiative de fabriquer ces visières qui sont composées d’une armature imprimée en 3D, d’une feuille PVC (protège dossier A4) et des élastiques de mercerie. Il faut compter 1h30 de fabrication. Elle évite les projections et masque la bouche, le nez, les yeux, … Les personnels des hôpitaux sont limités à deux masques par jour, quand ils en ont, et grâce à cette visière ils peuvent les porter plus longtemps.

L’association à but non lucratif "Coronavirus" a été créée pour cette action et elle perçoit des dons qui permettent d’investir dans des imprimantes et de payer les matières premières à tous les makers et bonnes volontés qui souhaitent aider en fabriquant des pièces. De nombreux FabLabs et makers de la région participent activement à ce projet. En parallèle, pour assurer la logistique, un réseau s’est créé sur toute la Saône et Loire. Il est composé de personnels médicaux, infirmières et pharmaciens. Les visières sont déposées par les makers en pharmacie et les infirmières les récupèrent pour les redistribuer. A ce jour, l’association parvient à fournir environ 80 visières par jour. L’hôpital de Chalon vient d’en demander 350.

En parallèle, le Nicephore labs a réalisé une variante découpée à la laser et elle ne nécessite que 3 minutes de fabrication et de montage, en utilisant du PETG (matière plastique recyclable utilisée pour les bouteilles d’eau gazeuse).

Renseignements :
Association CORONAVIRUS : coronavirus71490@gmail.com - 06.66.02.44.64

Photos des réalisations